Nos formations

Manager les risques des projets informatiques (2 jours)

Accessible aux personnes en situation de handicap

Objectifs pédagogiques

  • Evaluer les éléments essentiels de la gestion des risques des projets informatiques
  • Comprendre les pratiques du management du risque
  • Savoir identifier, estimer et réduire les risques
  • Comprendre les méthodes de modélisation facilitant les prises de décision
  • Organiser un management de risques sur un projet
PROGRAMME DE FORMATION

Le management des risques projet aujourd’hui

  • Risques entreprise, risques sécurité et environnement, risques projet.
  • Les pratiques du management du risque sur les projets en entreprise, état des lieux.
  • Les approches standard : normes, méthodes, approches d’entreprise. La vision PMI et SEI (CMMI).
  • Les techniques applicables, les outils du marché.

Les concepts du management de risques

  • Qu’est-ce qu’un risque ? Les notions d’événements, de causes et de conséquences.
  • La mesure d’un risque : probabilité, impact et gravité.
  • Les types de risques (les classes) : stratégiques, projets, produits, utilisation, maintenance.
  • Risques et niveaux de responsabilité : qui gère, qui décide, qui assume ? La portée d’un risque.
  • La répartition contractuelle : donneur d’ordres, sous-traitants.

Réflexion collective
Les différents types de risques.

Le processus de gestion des risques

  • Les moments privilégiés de l’analyse des risques : la définition du projet, le lancement et la conduite du projet.
  • Mettre en place un processus de gestion du risque adapté au projet.
  • Les rôles des acteurs : chef de projet, participant, utilisateur, manager.
  • Les principes de base (SEI), le coût de la gestion des risques.

Echanges
Les notions d’impact et de probabilité de risque.

Comment identifier les risques ?

  • Définir le périmètre exact de la recherche et les niveaux de responsabilité associés.
  • Exploiter l’information : revues (contrat, validation, conception, outillage), réunions, brainstorming, reporting.
  • Identification : check-lists risques, bases de données, analyse des contraintes et analyses de documentation.
  • Se servir de l’analyse des incertitudes des estimations, des plannings, des technologies, des processus, des ressources.
  • Modéliser un risque : diagramme d’Ishikawa, arbre des causes/conséquences, les règles de modélisation.
  • Problématique de l’indépendance causale.

Etude de cas
Identifier les risques d’un projet réel.

Comment estimer les risques ?

  • Choisir niveau de précision versus coût d’estimation et enjeux. Probabilités subjectives vs fréquentielles.
  • Utiliser les techniques d’estimation qualitative : probabilité, impacts.
  • Technique d’estimation quantitative : Absolute Probability Judgement (Delphi, Betting, Churchman/Ackoff).
  • Méthodes Poincaré, diagramme à 45°, analyse de sensibilité, diagramme en tornade, VMA (Valeur Monétaire Attendue).
  • Estimer le niveau d’exposition aux risques et le niveau de confiance associé : simulation Monte-Carlo.
  • Calculer les impacts sur les plannings, les budgets et la qualité ou le contenu des livrables.
  • Hiérarchiser les risques et en calculer la gravité.

Etude de cas
Pratique de technique d’analyse quantitative de risque.

Comment réduire les risques ?

  • Les axes de réduction : suppression des causes, des effets, partage, contrôle précoce, acquisition d’informations…
  • Modéliser les scénarios de repli et probabilité d’enclenchement d’un scénario de repli.
  • Concevoir des actions de réduction des risques, un travail de ” rework ” du projet, les exemples.
  • Planifier et budgéter les actions de réduction préventives et les plans de secours.
  • Calculer probabilité et impacts résiduels, évaluer la rentabilité des actions de maîtrise.
  • Savoir présenter sa stratégie projet.

Etude de cas
Définir les stratégies de maîtrise des risques sur le projet.

Suivre et décider

  • Les outils de suivi : modèles de fiche de risques.
  • Les tableaux de bord de suivi, les indicateurs d’efficacité du management des risques.
  • Organisation du reporting. Le suivi aux jalons ou points clés. Suivi des indicateurs de risques et suivi d’avancement.
  • Préparation de la prise de décisions, l’ajustement du plan projet, l’enclenchement d’un scénario de repli.
  • Gestion des crises.

Echanges
Présentation d’outils de surveillance de risques.

Organiser un management de risques sur un projet

  • Choisir son approche des risques en fonction des enjeux du projet et du niveau de maturité du contexte.
  • Penser la structure et les outils d’information du projet pour connaître et suivre les risques.
  • Affecter clairement les rôles et responsabilités de la gestion du risque.
  • Définir les exigences de management des risques aux sous-traitants et établir les clauses contractuelles adaptées.

Echanges
Identifier des indicateurs de qualité du management des risques.